Attention !! Mesdames et messieurs, veuillez accueillir le jeux roi du tournoi. Vive le roi, vive le vent vive Windjammer !

Vous trouvez que j’en fait trop, peut être … mais si il y a bien un jeu où les matchs sont les plus disputés et où tout peut arriver , c’est bien Windjammer. A l’image du tournoi Old Game Paso 2017 quand les « Nico’s avec un M », équipe victorieuse de cette même édition, s’est fait battre, à la suite d’une partie d’anthologie, par les petits poucets du tournoi, la team des « Silos à grain ».

Sorti en 1994 sur bornes d’arcade Neo-Geo MVS, il est développé par Data East et édité par SNK. Le but du jeu consiste en un duel de frisbee sur un terrain rectangulaire, mélange de tennis et de volley, à envoyer le frisbee toucher le fond du terrain adverse. Les joueurs sont séparés par un filet au-dessus duquel ils doivent tour à tour renvoyer le disque dans le but d’atteindre une des trois cages de fond de cours derrière l’adversaire pour marquer des points. Le nombre de points engrangé lors d’une marque (trois ou cinq) est en fonction de la position de la cage atteinte. Lorsque le frisbee termine sa course au sol, à la suite d’un lob par exemple, le dernier lanceur marque deux points. Une manche est remportée soit par le premier joueur marquant douze points, avec deux points d’écart, soit par le joueur arborant le score le plus élevé à l’issue du temps réglementaires.

Le jeu présente quelques similitudes avec les jeux de combats, de par ses aspects vindicatifs, volontairement irréalistes et caricaturaux, et chambrage effectué par les athlètes l’un envers l’autre. Chaque personnage peut notamment, grâce à un combo dû à la suite d’une bonne réception, produire un lancer exceptionnel sous forme de coup spécial, enflammant parfois le disque à l’instar de NBA Jam et le rendant très difficile à intercepter pour l’adversaire.

Bien que relativement facile à prendre en main, Windjammer devient très vite addictif un fois que l’on commence les matchs entre amis.

Il y a six personnages dans Windjammers, chacun présentant des capacités différentes imposant au joueur d’adapter son style de jeu. Il est ainsi plus aisé de se replacer pour la réception avec un personnage rapide et peu puissant, mais opérer une bonne relance devient indubitablement plus complexe.
Les personnages jouables sont, par ordre croissant de puissance et décroissant de vitesse :

  • Hiromi Mita (Japon) ;
  • Steve Miller (Royaume-Uni),
  • Jordi Costa (Espagne) ;
  • Loris Biaggi (Italie) ;
  • Gary Scott (États-Unis) ;
  • Klaus Wessel (Allemagne).

Les trois points de la victoire seront attribués au joueur de l’équipe ayant remporté 5 Matchs de 3 sets. Afin de gagner un set il vous faudra marquer 12 points. Le choix du personnage est libre et le terrain sera choisi par l’ordinateur. Alors remonter votre short et lancé votre frisbee.

A vos manettes !!

Author sidelya
Published
Categories Tournoi avril 2018
Views 380

Comments

No Comments

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils