Que serait un tournoi de rétro gaming sans la légende incontestée du jeux de baston : sa seigneurie Street Fighter 2. Icone parmi les icones, il est connu de tous et reste encore a ce jour le graal de tous les astiqueurs du joystick. Comment vous ne connaissez pas Street Fighter II ??? Alors arrêtez votre « trop longue » hibernation et reprenons depuis le début.

Le premier opus de la série, créée par Capcom est sorti en 1987 sur borne d’arcade puis sera porté sur les consoles de salon l’année suivante. L’originalité de ce titre est de tirer profit du système analogique des boutons : la puissance des coups portés dans le jeu est proportionnelle à la pression appliquée sur les boutons. Ce système fut abandonné à la suite des abus et mauvais traitements subis par les bornes, certains joueurs n’hésitant pas à monter sur la machine et à taper du pied sur les boutons afin de viser les meilleurs scores. Le jeu « défouloir » par excellence, surtout après un grosse semaine de travail. Dans ce premier opus, il n’était pas possible de sélectionner d’autre personnage que Ryu (ou Ken pour le second joueur). Les adversaires étaient classés par groupe de deux selon leur pays d’origine (Japon au départ, Chine, USA, Angleterre, et enfin Thaïlande). Renommé Fighting Street à l’occasion de ses portages console, le jeu connait un succès relatif.

C’est en 1991 au pays du soleil levant que sort sa suite, le bien nommé Street Figther 2 : The World Warrior. Il faudra attendre encore plus d’un an avant que la version PAL sorte en Europe pour ainsi envahir les journées du mercredi et les cours de récréation. Street Fighter II propose huit personnages jouables de base et huit styles de combats différents, un système de jeu rapide et novateur, et des graphismes et une bande sonore riches et variés. Street Fighter II s’est imposé comme la référence des jeux de combat en plus d’en être l’un des pionniers. L’adaptation du jeu sur Super Nintendo fit vendre à elle seule des millions d’exemplaires de ladite console. Le jeu s’est vendu en tout à plus de douze millions d’exemplaires, en faisant l’un des plus prolifiques de l’Histoire.

Pour notre heureux évènement du 7 avril il sera question de la version « turbo ». Gagnez cinq matchs de trois rounds, et votre équipe repartira avec les trois points de la victoire. Gonflez vos biceps et vos pectoraux, assouplissez vos phalanges et aiguisez vos reflexes car comme le disait un certain petit homme vert : « très dur la victoire sera » .

A vos manettes !!

Comments

No Comments

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils