Le point de départ du jeu vidéo est relativement fou, compte tenu du fait que la notion même de jeu vidéo n’est pas précisément cadrée. Elle constitue d’ailleurs l’objet de débats entre spécialistes.
On suppose que son histoire commence aux alentours de 1950.

Différentes firmes se disputent le marché du jeu vidéo, sur différents types de plate-forme dont les 3 vecteurs principaux sont : les consoles de jeux, les bornes d’arcades et les ordinateurs.
Plus récemment, l’évolution du numérique a permis l’apparition de nouvelles plates-formes de jeux comme le téléphone, la tablette tactiles et les smartphones.

Les consoles de jeux vidéos sont des plates-formes dédiées, contrairement à l’ordinateur. Il n’est donc que très rarement possible de l’améliorer, et sont bien souvent destinées à être branchées sur un écran (sauf pour les consoles portables). Les jeux ne sont, par ailleurs, pas compatible avec toute autre plate forme ce qui en fait un achat dédié à la console que l’on possède.

Les bornes d’arcades sont quand à elles, prévues pour fonctionner dans des lieux en libre accès (bar, salle de jeux, etc). Les bornes se composent majoritairement de monnayeur. La borne d’arcade, dans ces débuts, ne comportait qu’un seul jeu. C’est bien plus tard, dans les années 1980, que les bornes se sont vu dotées d’un nouveau type de gestion de cartouche, qui permettait au possesseur de changer de jeu.

Lire la suite

Les ordinateurs, quand à eux, sont des plates-formes hétérogènes, qui est facile de faire évoluer en fonction des divers jeux et de leur configurations requises. L’avantage de l’ordinateur c’est que l’utilisateur peut donc faire évoluer la puissance pour l’adapter aux jeux.

Lire la suite

En clair ça donne quoi ??

Pour votre plaisir, cette rubrique est en mouvance constante ! Nous rajoutons fréquemment de nouveaux articles alors n’hésitez pas à y revenir régulièrement !!

bon jeux 🙂

Aller à la barre d’outils